Les larmes de cristal

 
 

La capacité de pleurer des larmes de cristal n’est apparemment pas un simple contes de fées : elle fait partie des grandes énigmes auxquelles la science n’apporte pas d’explication. En mars 1996, Hasnah Mohamed Meselmaniu, âgée de 12 ans, se plaint de douleurs aux yeux. Quelque chose la pique, comme si elle avait un objet pointu dans les yeux. Et effectivement, à la stupeur de l’institutrice, une petite goutte de cristal, brillante et coupante, apparut dans les yeux de l’élève. De façon très étonnante, ses yeux n’ont pas été blessés. Et les choses ne s’arrêtent pas là : quelques minutes plus tard, son œil produisit une nouvelle larme de cristal,  c’est ainsi que les témoins qui assistèrent à la scène baptisèrent le phénomène.

Des médecins dépourvus d’explication

Le père d’Hasnah l’emmena chez un ophtalmologiste, qui fit placer la jeune fille en observation durant 2 semaines. Tous les jours cette dernière pleura des larmes de cristal. Les médecins furent incapables d’expliquer le phénomène, mais ne purent qu’en attester l’authenticité. De plus les larmes étaient si coupantes qu’elles pouvaient découper du papier et rayer du verre, mais ne provoquaient aucune blessure aux yeux de la jeune fille.

Hasnah fut alors examinée par un autre medecin, le Dr Nasib El-Lakkis, chirurgien ophtalmologiste, qui réalisa une étude de cas très détaillée, sans pour autant pouvoir apporter une aide quelconque. Le père d’Hasnah tente de trouver de l’aide auprès de spécialistes européens et américains, mais en vain.

Les autorités passent le phénomène sous silence

Ce cas attira l’attention du monde entier. Ses aspects chrétiens incommodèrent les autorités islamiques en place qui amenèrent au silence le père d’Hasnah, contre une alléchante somme d’argent. En conséquence, tout le battage fait autour de cette apparition fut considéré comme une supercherie par l’opinion publique et le père fut soupçonné d’avoir lui-même placé des cristaux dans les yeux de sa fille, de façon à se faire de l’argent. Quoi qu’il en soit, ce cas n’est toujours pas éclairci aujourd’hui et Hasnah continue de pleurer quotidiennement de mystérieuses larmes de cristal.

Dans nombre de civilisations, les cristaux sont considérés comme les larmes des dieux et on leur attribue des facultés spécifiques, notamment curatives.

La visite nocturne d’un blanc chevalier

Après plusieurs semaines d’incertitude et une production quotidienne de larmes, Hasnah raconte à sa famille que, la nuit, quelqu’un tapait à sa fenêtre. Lorsqu’elle se levait, elle apercevait un chevalier tout de blanc vêtu, qui l’invitait à le rejoindre dehors. Une nuit, le chevalier blanc lui aurait dit qu’elle était une messagère de Dieu, les larmes de cristal en étant la preuve, et qu’elle ne devait pas avoir peur, car tout se passait selon la volonté du Seigneur.

Lorsqu’elle lui demanda quand elle cesserait de pleurer des larmes de cristal, il ne lui donna aucune réponse. Le messager divin se manifesta à plusieurs reprises. Le frère d’Hasnah était présent à une occasion, mais ne vit et n’entendit que sa sœur.

La légende de la magicienne Aryuda

Un conte ancien rapporte l’histoire d’une jeune femme, la bonne magicienne Aryuda. Celle-ci se sentait rejetée, car ses pouvoirs magiques suscitaient la jalousie. Déçue par les hommes et les autres magiciens, elle se retira sur une haute montagne afin d’y vivre seule. Devant son triste sort, elle commença à pleurer et ses larmes se transformèrent en du cristal étincelant. Elle pleura, jusqu’à ce que son corps soit entièrement recouvert de cristal, jusqu’à ce qu’elle-même devienne une statue de cristal.

Pour nous suivre sur Facebook

Cliquez sur J'aimeFleche coteFleche cote

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

×