Les Nano Spirales

Nanospirales

En 1992, à l’occasion d’une étude de routine sur certaines formations rocheuses dans les montagnes de l’Oural, dans le but de localiser un possible gisement d'ordes géologues russes découvrirent à la place des petites spirales microscopiques, si petites que l’œil humain pouvait à peine les percevoir. Ils s'aperçurent ensuite, au microscope électronique que ces spirales, dont la taille variait de 0,003 millimètre à 3 centimètres, présentaient une régularité parfaite. Ces spirales étaient essentiellement constituées de tungstène, dont l’apparition semble inexplicable, d’autant que le matériau utilisé date d’au moins 100 000 ans. Les nano-spirales offrent une surface lisse et parfois munie de trous, leur noyau se compose de tungstène ou de molybdène dont le point de fusion est de 3410°c.

 

Qsjwhbob8clozryqv1 llkychre

 

 

Les proportions de ces nano-spirales sont si régulières qu’elles n’ont pu être réalisées que par la main de l’homme. Toutefois la datation de ces structures oscille entre 100 000 et 300 000 ans.  De nos jours, cette technique ne pose plus aucun problème, la nanotechnologie est utilisée en médecine, par exemple pour réaliser ce qu’on appelle des « lab on a chip », c’est-à-dire des laboratoires miniatures capables de loger sur une simple carte de crédit. Cette technologie est également utilisée en électronique pour construire des microprocesseurs et dans le domaine de la recherche, la nanotechnologie permet de développer des microscopes plus modernes et plus précis.

Mais, les hommes de cette époque étaient-ils réellement capables de maîtriser une telle technique ? Tout en sachant que l’homme possède ce savoir-faire que depuis les années 1970. 

Si l’on se base sur la théorie du Dr Valérie Ouvarov de Saint-Pétersbourg, ces structures sont pour l’essentiel les composants d’une grosse antenne d’émission et de réception. Si cette hypothèse était fondée, on pourrait alors considérer l’existence d’intelligences extraterrestres, puisqu’il est scientifiquement inconcevable que nos ancêtres aient pu réaliser de tels artefacts. Il y a 100 000 ans, c’est-à-dire, à une époque où l’homme de Neandertal ne s’était pas encore éteint.

 

1627153 focus

 

Toutefois, dès les premières publications de cette découverte, les sceptiques firent valoir que les mesures avaient été falsifiées ou que l’ensemble de la découverte n’était qu’une mystification. D’autres structures du même type mais en cuivre, ont été découvertes plus tard le long des cours d’eau Kojim et Bolbaniou, mais la thèse de la mystification est encore très répandue, pourtant l’étude de ces nouvelles structures a été confiée à d’autres laboratoires et ils sont aussi parvenus à des résultats similaires.  De plus, tous les spécialistes s'accordent à dire que les spirales n'étaient pas organiques mais fabriquées. 

L'Institut de Moscou a publié un rapport d'expertise n° 18/485 du 29/11/96 qui conclut que les données obtenues permettent d'envisager la possibilité d'une technologie d'origine extraterrestre.

 

 

Archéologie : Spirales impossibles

 

 

De la science-fiction ?

Que ce soit les récits fantastiques de Jules Verne dans la seconde moitié du 19ème siècle, ou les récits utopiques de H.G Welles au début du 20ème siècle,  dont les thèmes furent repris à la fin des années 1940 par les scientifiques, les théories ou les indices visant à prouver l’existence des extraterrestres n’ont cessé de se multiplier au cours des deux derniers siècles. Les découvertes de l’Oural firent sensation, du moins pour ceux qui croient en l’existence d’êtres venus d'ailleurs, pour les ufologues, ces structures prouvent de manière irréfutable que les hommes d’autrefois se sont trouvés en contact avec des extraterrestres.

A savoir :

° Les nano-spirales ne sont pas visibles à l’œil nu, leur structure régulière n’apparait qu’au microscope.

° Les nano-spirales sont généralement composées de cuivre, de tungstène ou de molybdène. Ces deux derniers métaux sont essentiellement employés en électronique et dans le domaine de l’aérospatiale.

° Leur surface lisse et leur structure extraordinairement régulière peuvent laisser penser que les nano-spirales ont été fabriquées artificiellement et ne sont pas l’œuvre de la nature. 

 

Sondage : 

Selon vous, les Nano-spirales retrouvées en Russie que sont-elles ?

5 votes. Moyenne 4.80 sur 5.

×