Géoglyphes / Chili

Sur la route menant à la ville minière abandonnée de Humberstone, dans le désert d'Atacama, près de mille figures composées de pierres positionnées au sol et de sillons creusés dans la terre s'étendent sur une bande large de quatre kilomètres. A quoi ces dessins énigmatiques servaient-ils ? À qui étaient-ils destinés ? S'agit-il d'un message pour les dieux ou d'un moyen de communication entre caravaniers de la pampa ? Nombreuses sont les théories qui tentent d'élucider le mystères des géoglyphes sans apporter de réponse certaine.

Le fameux géant d’Atacama, il y en a d’autres mais le géant existe bel et bien. c’est un immense géo­glyphe anthro­po­mor­phique situé sur le flanc de la Sierra Unida (1245 m) à environ 15 km au nord-​​est de la ville chi­lienne d’Huara et 90 km de celle de Iquique, dans le désert d’Atacama. Visible du sol contrai­rement aux grandes figures de Nazca et d’une lon­gueur de près de 90 m, il se trouve sur le trajet du Chemin de l’lnca.

 

Ici, le crâne d'un seigneur d'Atacama, en coiffe traditionnelle, daté d'il y a 2600 ans ! Les plus anciennes traces de la présence humaine dans le désert d'Atacama remontent à environ 12000 ans !
Le peuple Atacama, de pacifiques éleveurs et agriculteurs, a prospéré pendant des milliers d'années, avant d'être finalement envahi au 15ème siècle par les Incas, puis au 16ème siècle par les conquistadors espagnols.

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.